Les musées

Trois musées pour une collection
 
La Société archéologique a fondé trois musées à Namur au sein desquels elle présente ses collections : le Musée archéologique, le TreM.a et l'Hôtel de Groesbeeck-de Croix - Musée des Arts Décoratifs.
Les Sociétés d'archéologie sont à l'origine de la plupart des musées en Belgique. Leurs collections, constituées majoritairement au XIXe siècle, ont été acquises par l'Etat belge et forment les bases de nos musées actuels.
La collection de la SAN a eu un sort différent : la SAN en est toujours la seule propriétaire et en assume encore la gestion au sein de trois musées de Namur. La Ville et la Province de Namur ont mis à sa disposition des monuments exceptionnels - témoins de l'architecture namuroise des XVIe et XVIIIe siècles - pour héberger ces trois musées :
  • le Musée archéologique (halle al'Chair) présente les artefacts de la vie dans le Namurois de la Préhistoire jusqu'au VIIe siècle,
  • le TreM.a (hôtel de Gaiffier d'Hestroy) présente des trésors du Moyen Âge et de la Renaissance dont le Trésor d'Oignies et les peintures de Henri Bles,
  • le Musée des Arts Décoratifs (hôtel de Groesbeeck-de Croix) illustre tant par son architecture que par ses collections la civilisation du XVIIIe siècle tout en s'ouvrant aux productions du XIXe siècle.

 

Localisation des musées (cliquez sur une vignette)

Le TreM.a (Musée provincial des Arts anciens du Namurois - Trésor d'Oignies) expose des trésors du Moyen Âge et de la Renaissance. Plus d'une cinquantaine de pièces sont classées comme Trésors de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L'hôtel de Groesbeeck-de Croix - Musée des Arts Décoratifs reconstitue l'atmosphère d'une demeure aristocratique du Siècle des Lumières et expose des collections relevant des Arts décoratifs du XVIIIe au XXIe siècle.

Le Musée archéologique, le premier musée de Namur, propose un ensemble de pièces archéologiques exceptionnelles, témoins de la vie quotidienne en Namurois de la Préhistoire à l'Époque mérovingienne.

En 2014, la SAN a installé ses principaux bureaux dans l'ancienne cure de l'église Saint-Joseph au n° 35 de la rue de Fer. Ce vaste bâtiment lui offre des perspectives d'avenir.